top of page

Pablo PICASSO

Minotaure caressant une femme ou Autoportrait sous trois formes: peintre couronné, sculpteur en buste et

Minotaure amoureux.

Planche 84 de la suite Vollard, 18 Mai 1933

Eau-forte sur vergé de Montval. Signé à la mine de plomb en bas à droite.

L'une des 260 du tirage avec petite marge: 34,5 x 44,5 cm

Certificat authenticité 24/02/1982

Provenance: Galerie Joël Barès, 4 rue Bernard Palissy , Paris 75006.

Biblio: Catalogue de l'oeuvre gravée de Picasso, Le Bloch N° 191


Prochaine vente aux enchères 18/11/2023

Pablo Picasso suite Vollard


Pablo PICASSO ( 1881-1973) - suite Vollard


La suite Vollard est née d'un arrangement entre Picasso et son premier marchand d'art, Ambroise Vollard : Picasso s'engage à lui fournir 100 gravures en échange d'un tableau de Cézanne et de Renoir. Environ 310 jeux complets de gravures sont à l'époque produits à partir des 100 plaques originales. Gravées à l'eau-forte par Picasso entre 1930 et 1937 ; la série est conservée dans plusieurs musées. Sur les 310 séries imprimées, beaucoup ont été démantelées pour que les estampes soient vendues séparément.


Eau-forte majeure dans le parcours artistique de Picasso, les gravures de la Suite Vollard ne comportent Ni ordre Ni titre. Si l'ensemble pourrait sembler disparate, il n'en demeure pas moins que l’historien de l’art : Hans Bollinger, a dégagé 7 grandes thématiques : La Bataille de l’Amour, Rembrandt, le Minotaure, le Minotaure aveugle, L’Atelier du sculpteur, Varia et les trois portraits du commanditaire, Ambroise Vollard.


Le mythe du Minotaure


Le mythe du Minotaure remonte à la Grèce antique. Ce personnage à la tête de taureau et au corps d’homme, est né des amours de Pasiphaé (épouse du roi Minos) et d’un taureau blanc envoyé par le dieu Poséidon. Minos enferme ce fils illégitime dans un labyrinthe, où des jeunes gens lui sont offerts en pâture tous les ans.


La figure mythique du Minotaure, est un motif central de l’œuvre de Picasso, tant par sa proximité avec les thèmes du taureau et de la corrida, que parce qu’il symbolise l’ambiguïté de l’homme, entre le divin et le bestial. Personnage paradoxal, il semblerait que l’artiste se retrouve aussi bien dans cette image de jouissance des plaisirs multiples, que dans la force sombre et tragique liée au mythe.


Au travers de ses compositions, Il est clair que Picasso cultive une fascination pour cette figure mythologique, pour son propre dédoublement, dans le prolongement des figures emblématiques, déjà évoquées. Picasso le représente pour la première fois en 1928 à travers un fusain et puis il représentera le monstre à d’autres reprises comme dans la suite Vollard aux termes de laquelle un thème entier lui est consacré. En effet, pour la suite Vollard, le thème du Minotaure compte 11 planches et a été réalisé du 17 mai au 18 juin 1933. Il est possible que ces planches aient été composées pour un projet qui intéressait également l’écrivain André Suarès sur le sujet de Minos et Pasiphaé….


Signature Picasso enchères

Comments


bottom of page